Le sport de demain : besoins et idées des jeunesses internationales à usage des décideurs

À l’aube de la Coupe du monde de rugby de 2023 et des Jeux olympiques de Paris 2024, le sport est omniprésent dans les médias, dans les colonnes politiques, économiques, tout comme dans les conversations familiales et amicales. L’importance de promouvoir le sport pour toutes et tous, et ses bénéfices du sport pour les jeunes est reconnue par tous, notamment pour la santé, l’autonomisation, l’employabilité, l’acquisition des valeurs. Encore faut-il savoir ce qu’en pensent les premiers concernés, les jeunes qui vont – ou non – le découvrir et le pratiquer. La chose est complexe, le sport étant un sujet multidimensionnel et multifacettes. Nous avons souhaité mener un projet 360° sur le sport, pour, sur la base des attentes exprimées par les jeunes de nombreux pays, déceler les grandes évolutions probables, mais aussi nécessaires à 10 ans, en lien avec les politiques nationales et internationales actuellement menées, et d’essayer d’en tirer des recommandations pour les décideurs politiques nationaux et internationaux. Pour cela, nous avons effectué une écoute des discussions en ligne sur Twitter et analysé 7,6 millions de tweets publiés par 670 000 jeunes de 18 à 24 ans. Nous avons également effectué des entretiens et sondages auprès de 100 étudiants, de 18 nationalités différentes, de tous niveaux sportifs.

Intelligence artificielle, un sujet politique

Dans un domaine où les coûts d’investissements sont si colossaux, les décideurs français et européens doivent posséder une connaissance fine des avantages comparatifs de leurs pays et des pays concurrents dans les domaines relevant de l’IA pour cibler des investissements spécifiques leur permettant de fournir l’effort quantitatif nécessaire à l’accroissement de leur part de marcher dans les secteurs jugés clefs.