Contributions dans cette collection

[Événement] Finance durable : gouvernance et métrique

Les différentes réglementations européennes obligent les entreprises et les organisations à adapter leur gouvernance aux enjeux de la responsabilité sociale des entreprises (RSE). L’ensemble des régulations vise à la mise en place d’une gouvernance adaptée à l’ensemble des enjeux, qui sera elle-même scrutée, ce qui nécessite des outils de mesure fiables.

RSE et gouvernance : importance de la mise en place d’une autorégulation

Le paysage de la gouvernance a changé de physionomie ces dernières années notamment sous l’impulsion de nouvelles normes qui ont émergé en termes de responsabilité sociale, sociétale et environnementale. Ces deux concepts, gouvernance et RSE, apparaissent désormais indissociables et s’inscrivent comme une nouvelle réalité de gestion des entreprises.

Doper la compétitivité de la Francophonie économique

Avec 15% de la population mondiale, 16% du produit national brut mondial et 20% des échanges mondiaux de marchandises, la Francophonie économique est une réalité incontestable. Pour se développer encore davantage, il est essentiel qu’elle démontre toujours plus son apport au monde économique. Pour cela, elle doit : 1/ porter ses valeurs maîtresses d’intérêt général et de bien commun, au niveau des États, des organisations internationales, mais aussi de l’élaboration des règles, normes et des standards professionnels ; 2/ agir auprès de toutes les instances internationales, en particulier où sont traités des sujets socio-économiques, comme la santé ou le sport, à la fois sources de forts revenus et de puissance géopolitique ; 3/ représenter une alternative et proposer des solutions adaptées aux nouveaux défis posés par les évolutions économiques et numériques, sans être défensive ou arc-boutée contre d’autres langues ou d’autres systèmes.