La pratique de l’Intelligence pour la Transformation Digitale et son impact sur la performance organisationnelle
INCERTITUDES

La pratique de l’Intelligence pour la Transformation Digitale et son impact sur la performance organisationnelle

Le rapport ITD (Intelligence pour la Transformation Digitale) propose des actions concrètes aux décideurs, leur permettant d’entreprendre une transformation digitale efficace et ainsi d’améliorer la performance de leur organisation.

Ce rapport est originellement publié sur le site de SCIP (Strategic & Competitive Intelligence Professionals).

Résumé

Ce rapport répond à une faiblesse d’études approfondies sur les liens entre pratiques de l’intelligence stratégique et transformation digitale des organisations. Se fondant sur des données solides issues d’une enquête auprès de 78 entreprises de nationalités différentes, il mesure, qualifie et analyse un certain nombre de comportements.  

Le rapport explore l’impact des pratiques d’intelligence stratégique à des fins de transformation digitale sur la performance organisationnelle de ces entreprises et démontre que plus les pratiques sont sophistiquées et proches du décisionnel, plus grande est l’agilité de l’entreprise. La typologie proposée peut inspirer toute organisation afin d’améliorer  sa transformation digitale, affiner ses stratégies de long terme et ainsi gagner des parts de marché, et augmenter ses profits de façon durable.

L’organisation a son importance

Les entreprises ne disposent généralement pas d’une personne ou d’un service dédié à plein temps en intelligence économique et stratégique (IES) et plus particulièrement pour travailler sur l’ITD, or « l’affaire de tous n’est l’affaire de personne ». De nombreuses organisations pourraient largement bénéficier de la création d’un répertoire centralisé pour toutes les informations relatives à la transformation digitale. Ce point de référence unique et commun à tous les employés est d’autant plus important que la transformation digitale concerne souvent toutes les facettes de l’organisation. Lorsque la responsabilité de l’ITD est du ressort de l’IES, l’entreprise bénéficie des capacités avancées que possède cette dernière pour la collecte, l’analyse et la communication.

Action recommandée :
Désignez une équipe ou un service déjà existant en tant que point central pour toutes les informations qui relèvent de la transformation digitale. Parlez-en largement dans toute l’entreprise, sans vous limiter aux employés en contact direct avec les clients.

L’ITD doit être à la page

La technologie n’est certes pas une panacée, mais nos résultats démontrent que les entreprises qui utilisent des technologies avancées pour l’IES et l’ITD bénéficient d’une meilleure agilité. Les entreprises les plus sophistiquées se sont également révélées être les plus susceptibles d’utiliser l’intelligence artificielle pour la collecte, l’analyse et la diffusion de l’information.

Action recommandée :
Organisez un audit de la fonction IES (ou du service globalement responsable de l’ITD). Identifiez les carences et points bloquants, et créez un plan pour y remédier (la phase de collecte est une candidate idéale pour l’optimisation, potentiellement à l’aide de technologies avancées).

Regarder au-delà de la concurrence

Le facteur externe qui influe le plus sur la prise de décision en matière de transformation digitale est la demande des clients. Le fait de conserver dans des silos étanches les informations collectées sur vos clients, vos fournisseurs et vos concurrents mène droit à la catastrophe.

Action recommandée :
Une ITD efficace nécessite une vue d’ensemble de l’environnement externe de l’entreprise. Si l’IES ne surveille pas déjà vos clients, vos fournisseurs, les tendances macro, etc., ajoutez ces éléments à leur mission ou développez rapidement des processus pour partager des informations et connaissances avec les autres services responsables de ces aspects.