Contributions dans la collection INCERTITUDES - Influences, géopolitique, numérique, risques

[Événement] Les enseignements supérieurs dans la mondialisation : entre normes et influences, quelles formations pour les futurs cadres ?

Dans une mondialisation en évolution profonde, les influences dans l’enseignement supérieur sont au cœur des enjeux à affronter. En effet, elles vont exercer un impact important sur la formation des esprits des futurs cadres. Dans ce contexte, les enseignements supérieurs sont plus que jamais vitaux pour relever les défis de demain (changement climatique, souveraineté et influence, avancées technologiques, commerce mondial, etc.).

Photos des intervenants.

L’ampleur des déséquilibres de la croissance chinoise : enjeux et perspectives

par Amaury Goguel | 9 % de croissance annuelle moyenne du PIB depuis 1978, 800 millions de personnes sorties de la pauvreté, 1er PIB mondial en terme réel et 2e en terme nominal, ces réussites chinoises sans précédent sont le fruit d’un pilotage économique reconnu par les analystes et stratèges financiers. Pourtant, derrière celles-ci, se développent depuis une dizaine d’années au sein du modèle économique chinois, des déséquilibres majeurs que le volontarisme du gouvernement devra affronter.

[Événement] Droit et puissance. Règles et normes au cœur des influences.

Nous organisions le 21 mars dernier une conférence intitulée « Droit et puissance. Règles et normes au cœur des influences ». Cette conférence constitue la première de notre cycle de rencontres « Au cœur des influences ». A cette occasion, sont intervenus Frédéric MUNIER, directeur de l’École de géopolitique de SKEMA Business School, Noëlle LENOIR, avocate et ancienne ministre des Affaires européennes et Claude REVEL, directrice du développement de SKEMA PUBLIKA, ancienne déléguée interministérielle à l’Intelligence économique. Les débats étaient modérés par Stéphane MARCHAND, directeur de la rédaction de Pour l’Éco.

En Europe, la gouvernance des sports remise en question par la montée de la multipolarité

par Simon Chadwick | Le sport mondial est en pleine évolution. Concentrée dans les pays du Nord depuis son émergence, la gouvernance du sport international est de plus en plus influencée par les pays du Sud. L’Europe, autrefois son épicentre, s’est vue contester sa position hégémonique d’abord par le modèle d’hyper-commercialisation des sports nord-américain et, aujourd’hui, par la force des aspirations géopolitiques des pays du Sud. Comment l'Europe peut-elle surmonter ces nouveaux défis ?

Influence et contre-influence en 2023 : Formes, acteurs, dérives et stratégies

Dans cette note, Claude REVEL propose une analyse complète de ce qu’est l’influence, de la façon dont elle s’exerce, de ses acteurs et de ses formes d’interventions. Elle avertit sur ses dérives et propose des stratégies de contre influence, le tout appuyé d’exemples concrets : développement durable, systèmes de droit, normes chinoises, etc.

[Video] Coupe du Monde au Qatar : survie géopolitique, menaces sécuritaires et construction nationale

À l’approche de la Coupe du monde 2022, Simon Chadwick, professeur d’économie géopolitique du sport à SKEMA Business School, explique pourquoi l'organisation d'événements sportifs internationaux est une question de survie géopolitique pour le Qatar. Il se penche également sur le degré de préparation du pays pour accueillir les quelques 1,5 million de visiteurs et sur les menaces sécuritaires qui planent sur le tournoi. Enfin, il examine les impacts possibles à long terme pour la population qatarienne, notamment en termes de construction de l'identité nationale et de cohésion sociale.

Coupe du monde masculine de la FIFA au Qatar: un parcours semé d’embûches

par Simon Chadwick | Le rapport examine l’accueil de la Coupe du monde masculine de la FIFA par le Qatar, ainsi que le degré de préparation du pays pour organiser le tournoi, la gestion de l’événement et l’héritage de ce rendez-vous titanesque pour le pays. Dans sa conclusion, le rapport met en avant des thématiques qui pourraient poser problème aux organisateurs qatariens et de la FIFA, à l'occasion de l'un des plus grands événements sportifs jamais organisés, mais certainement aussi l'un des plus controversés.